Etude et Suivi des travaux d'Urgence du Mausolée Imadghassen - Batna

Description du projet

Etude et Suivi des travaux d'Urgence du Mausolée Imadghassen - Batna
  • Ville : Batna
  • Maitre d'ouvrage : Direction de l’urbanisme et de la construction de la Wilaya de Batna
  • Année : 2006

Ce mausolée numide, Imadghassen , édifié  vers le 3ème siècle av. JC, est implanté à près de 40km au Nord-Est de Batna. Il s’élève au milieu d’un col surbaissé, et son emplacement semble avoir été soigneusement étudié de façon à être visible de tous côtés, et d’une très  grande distance, surtout des côtés Est et Ouest

A proximité de l’édifice, au Nord Est, à l’intérieur du périmètre clôturé, se trouve un cimetière musulman, et de l’autre côté de la route qui le borde au  Sud, s’étend une vaste nécropole, comprenant des vestiges de bazinas.

Imadghassen se présente comme un monument compact, composé de deux parties principales. Conçu en pierres de taille disposées en assises horizontales superposées, il s’élève verticalement (le corps cylindrique), puis en escalier (le cône en gradins).

Les travaux d’urgence ont porté sur son accessibilité, sa mise hors d’eau, et sur la sécurisation de certaines parties instables. Quatre  mesures principales ont donc été mises en œuvre :

Accessibilité

Pour assurer une accessibilité aisée et sécurisée à la partie haute du monument, un escalier de chantier a été mis en place.

Protection de l’excavation

La fouille située au pied du monument, du côté Est, a été protégée par une couverture légère en tôle métallique TN40. D’autre part, le poids de l’assise I a été repris par la mise en place d’une poutre métallique.

Couverture du sommet

Le creux résultant de l’effondrement des pierres couvrant le sommet de l’édifice,  a été comblé par des sacs de sable, de façon à constituer une forme facilitant l’écoulement des eaux de pluie vers l’extérieur. Cette forme a été ensuite couverte par une bâche étanche, fabriquée sur mesure,  couvrant les parois verticales de l’assise concernée, et solidement fixée.

Etaiements

Les parties présentant des désordres importants ont fait l’objet d’étaiements appropriés. Les pierres qui menaçaient de s’écrouler ont donc été étayées.

Par ailleurs, l’effondrement de la couverture de la galerie menant à la chambre mortuaire, empêchait l’accès à cette dernière. Cela présentait un danger certain, ce qui a requis la sécurisation de la galerie par la mise en place d’étaiements. Cette opération a nécessité de dégager ce passage, à l’aide de moyens importants, et a été précédé par un relevé préalable de l’état des lieux, une numérotation des pierres, ainsi qu’une couverture photographique complète.

Les pierres ont été ensuite déposées au pied du monument, près du lieu de dépose.

Une fois le dégagement effectué, certaines sections de la galerie ont été  étayées, avec du bois massif. La couverture de la galerie a été assurée par une structure légère métallique, en TN40, pour assurer sa mise hors d’eau

Une fois les travaux d’urgence effectués, et le monument sécurisé, l’étude de restauration a été entamée.

Mission Relevés et Genèse historique

Les recherches historiques ont aidé à une meilleure appréhension de l’histoire de cet édifice. Mais surtout, le relevé complet et détaillé (pierre par pierre) du monument a permis de mettre en lumière certains point obscurs quant à sa constitution physique, et d’approcher son ingéniosité à travers certains détails constructifs